L'ermite du rocher

Frére Antoine

"Quand Dieu passant sur ta route
te fera un clin d'œil éternel,
on verra partir en déroute
de ta vie un sacré bordel."

 Frère Antoine.


Frère Antoine, l'ermite le plus connu de l'héxagone, pour avoir été invité à plusieurs reprises sur les plateaux de télévision, ( notamment chez Jean Luc Delarue à l'émission "ça se discute") vit et reçoit depuis plus de 40 ans de nombreux visiteurs en quête de spiritualité, dans sa grotte aménagée  5 étoiles du rocher de Roquebrune dans le Var.
Frère Antoine qui aime dire qu'un spirituel malade est plus vivant qu'un matérialiste en bonne santé, bouscule nos vues étriquées, dérange notre égo pour nous sortir de nos limites, de nos conditionnements, et réveiller ce qu'il y a de meilleur en nous. A 93 ans, il dit qu'il devient sourd doué, et sort un nouveau livre ( "Le paradis c'est ici" aux éditions  Presses du Châtelet), où il nous dit son Amour pour la vie et les hommes, et ou il nous enseigne à jouir du quotidien, car le paradis c'est ici. A quelqu'un qui lui demandait ; " Frère Antoine avez vous des amis ? " Il a répondu ; " Non, je n'ai pas d'amis, je n'ai que des frères, parcequ' un ami ça peut se transformer en ennemi, tandis qu'un frère, ça ne change pas..."


"Quand le temps fut venu pour moi de quitter la solitude pour redescendre parmi les hommes, ce sont eux qui sont venu à moi,
quand je suis parti chercher du pain, j'ai rencontré un homme qui venait à moi avec un gâteau. Quand je suis descendu 

pour acheter un chou, un barbu montait avec de la choucroute. Quand j'ai voulu partir pour embrasser mes 

neuveux, des enfants sont arrivés de partout qui ont déposé une bise sur ma joue."


cliquez sur la photo pour l'agrandir.

     

     

 

" Le désir divin dans mon âme
n'est pas une puissante flamme,
on peut dire plutôt qu'il est
comparable à un feu follet.

Il sautille de droite à gauche
comme un inlassable gavroche,
bouscule, corrige et saute au cou,
n'est nulle part et touche à tout.

Cette flamme de pantomine
réduit quand même en cendre et mine,
mine de rien, tout ce qui n'a
pas d'accès dans le Nirvana. "

 

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages;

Le Paradis c'est içi, aux éditions Presse du Châtelet.

Une bouffée d'ermite, aux éditions de La Table Ronde.

Au Coeur de la Grotte, aux éditions du Relié.

Frère Antoine Ermite de l'Ordre du Jour, éditions Campanile

Merci pour tout, éditions Accarias l'Originel

Frère-antoineries, éditions Unicité

A lire sur le site " Les bijoux " pièce de théatre en trois actes. ( voir page d'accueil )


En vidéo; " BALLADE POUR UN ERMITE " Documentaire de 52 mns réalisé par Bruno Vienne

DVD; 20 euros + 7 euros de frais d'envoi. Merci de libeller le chèque à MONA LISA production,

MONA LISA, 3 place Chazette, 69001 LYON Tél: 04 78 39 04 04

Le film " BALLADE POUR UN ERMITE " est désormais en ligne sur Viméo, vous pouvez le louer ou l'acheter,

pour voir la bande annonce cliquez içi


Frère Antoine à également composé de nombreuses  chansons, pour recevoir son CD ( 30 chansons ), envoyer

10 euros à Jean Pierre BROUILLAUD 07110 LABOULE. Tél; 04 75 88 97 65

une vidéo du rocher de Roquebrune et de la grotte de Frère Antoine: le rocher de Roquebrune et la grotte de l'ermite


Questions réponses "sur le vif " ;
Un jour quelqu'un arrive à la grotte , s'assoit, échange quelques mots avec l'ermite et puis reste en silence devant la vue  36000 étoiles comme chacun sait..
Après un moment il prend une grande inspiration et dit; " Ah, qu'est ce qu'on est bien ! "... " Oui mais pour combien de temps ? "  répond l'ermite ...
Une autre fois, quelqu'un qui n'avait pas revu Frère Antoine depuis longtemps arrive à la grotte, blague un peu avec lui et devant son humour toujours aussi décapant lui dit;
" Ah mais vraiment, Frère Antoine, c'est incroyable, vous n'avez pas changé...! "...Frère Antoine répond; " Hé bien merci..! cela voudrait dire que je suis aussi con que l'année dernière ? .. "

 Quelques extraits des livres de Frère Antoine .

" Depuis toujours les singes singeaient
et imitaient leur papa,
un jour l'un d'eux s'échappa
le premier homme apparaissait.

Mais combien a t'il du en naître
qui n'ayant su sauter très loin,
continuent à faire avec soin
les grimaces de leurs ancêtres."

"Il n'y a pas un homme heureux
tous crient à l'aide !!
peut-on trouver içi pour eux
quelques remèdes ? "
 

" La Béatitude, c'est cela qui fait qu'on ne se laisse pas piper par le plaisir, ni écraser par la détresse. C'est ce qui fait qu'on peut encaisser toutes les souffrances. Car cette Béatitude a la qualité de ce qui est éternel. Tandis que toute détresse, toute souffrance, tout plaisir, ont la qualité de ce qui est transitoire. Les gens qui n'ont pas le sentiment de cette Béatitude, intime à soi, sont comme des poissons qui meurent de soif, la langue hors de leur élément.
Qui veut rendre un service signalé et définitif à son frère, essaye de réveiller en lui cette Béatitude, qui ne peut venir de l'extérieur de soi. Qui consacre sa vie à confortabiliser les autres en leur procurant du travail, des loisirs, une pension, une retraite, fait de petits cadeaux, de petites prisons, de petits cercueils, des joujoux avec lesquels, pendant qu'ils s'amusent avec, on a l'impression qu'ils nous foutent la paix. Quelle paix ? La Béatitude est le seul confort définitif.
Elle est cela qui donne la paix, le repos éternel, la satisfaction. L'état sans râle. Qui a trouvé l état sans râle, la Béatitude, continue à vivre comme avant, comme tout le monde, mais... les allégresses passagères ne le déboussolent pas.
Les manques, les pertes, les chagrins ne l'affectent plus. Ayant découvert son inaltérabilité, il est Dieu incarné.
Procurer aux gens des biens éphémères, c'est prendre les gens pour des éphémères, et donc c'est prendre les gens pour des cons...
Diogène manifestait et enseignait sans rien dire qu'on peut être bienheureux avec rien. Avec un minimum, une mini-maison, un mini-salaire."


" Un jour, alors que je faisais du stop, une voiture me dépassa. Elle s'arrêta deux cents mètres plus loin, puis repartit

en marche arrière, faisant crisser ses pneus sur le gravier. Je montais. J'échangeai quelques mots avec le conducteur.

Il me demanda ce que je faisais là et qui j'étais. ; " Je suis ermite, lui répondis-je. " " Et vous avez déjà vu Dieu ? M'interrogea l'homme septique "

- " Bien sûr, répliquai-je en souriant, et pas plus tard qu'il y a quelques minutes. Il vient de faire marche arrière sur deux cents mètres ! "

Dieu, ce n'est pas quelqu'un assit sur un nuage avec une grande barbe blanche, non

Dieu est simplement le meilleur de nous-mêmes. Nombres de gens ont encore besoin de donner un nom à Dieu.

Nombres de gens ont encore besoin de cultes, d'images. Laissons les faire, leurs pratiques ne sont que des moyens, des véhicules.

Dieu, c'est le comportement. Notre comportement- de chaque jour, de chaque minute, de chaque seconde.


"Les règles de notre société sont celles de l'éphémère. Le bonheur qu'elle fait miroiter est fondé sur le pouvoir, l'argent, la réussite sociale, la récompense, l'attachement, la possession...des étapes de la vie par nature impermanentes. On a vingt ans et puis cinquante, une bonne situation et la roue tourne, on se marie et on divorce, on élève des enfants et ils s'en vont, il fait beau et il pleut, on est en super forme et on tombe malade. En s'étonnant même, comme dit le sage... qu'un mortel meure  ! La vie est un jeu de cartes et la donne change sans cesse, Tout le problème est là.  On veut absolument- et c'est vieux comme le monde- que l'éphémère soit permanent. Deux attitudes sont possibles: refuser la vérité, ou l'accepter. En choisissant la première solution, on va droit dans le mur et on est malheureux; avec la seconde, on gagne la légèreté et le bonheur .
Progresser vers son accomplissement, c'est comprendre que le bonheur éphémère est du domaine de l'Avoir, contrairement à l'éternel qui procède de l'Etre.
Pour atteindre le second, il faut pratiquer le "lâcher prise", s'immerger dans une confiance éperdue dans la Vie avec un grand V, et dans le soi avec un grand S.
Ainsi s'évanouissent comme par magie toutes les peurs de perdre, de s'être trompé, d'être déçu, de décevoir, de manquer.
D'où vient cette volonté de changer la donne ?
Sans doute de ce qu'en l'homme il y a de l'éternel, un éternel que l'on cherche à caser là où il ne faudrait pas.
Pour protéger la beauté, la jeunesse, la santé, le confort, on ne dispose d'aucune peinture inaltérable.
En revanche; on peut développer en soi et à l'infini sa générosité, son amour de l'autre, sa compassion, son égalité d'âme et d'humeur. "


" Le don libère, la preuve, si on retient on est constipé...

alors que si on laisse les choses s'en aller par en bas sans les retenir,

d'autres arrivent par en haut pour les remplacer, ainsi la circulation se fait,

on se détend, on sourit et on ne manque jamais de rien."

" Pour ceux qui aimeraient rencontrer cet ermite hors du commun, je lui rend visite régulièrement, prochaine visite le 22 Juillet "

" Frère Antoine décide un jour de se faire ermite pour ne plus déranger personne. Mais chose étrange, l'ermite retiré
dans sa grotte dérange encore et - par le jeu des contraires - attire en même temps à lui comme un aimant, le flot des âmes tourmentées.
Chrétiens qui ne voient pas plus loin que le bout de leur chapelle, jeunes paumés du coin ou babas cool en quête
d'un nirvana à bon marché, rôdeurs de tout poil venus pour épier ou chaparder, dames à chichis, marxistes, védantins
ou "zénistes" impénitents, touristes désabusés à l'affût de clichés nouveaux, thérapeutes en manque d'inspiration,
journalistes en manque d'articles à sensation, l'humanité souffrante gravit comme un seul homme, le sentier qui mène
à l'accueil inconditionnel de Frère Antoine. " Véronique Loiseleur ( Préface d'Une bouffée d'ermite )


Frère Antoine ne reçoit pas sur rendez-vous, il reçoit sur irruption,
les portes de son accueil inconditionnel sont ouvertes à deux battants, toute l'année, 7 jours sur 7,  24 heures sur 24 .

Retour page d'accueil